Rapport d’activité de Luthiers Sans Frontières à Cuba
24 avril au 07 mai 2004

Isabelle Wilbaux, David Widmer


Ce rapport est divisé en deux chapitres distincts. Le premier, intitulé « travail », concerne nos observations et impressions sur le travail effectué et quelques remarques sur les deux personnes en formation, Andres et Lazaro. Le deuxième intitulé « aspects pratiques » regroupe quelques propositions afin d’améliorer et d’optimiser les activités de LSF à Cuba. Ces idées s’étendent aussi bien au travail qu’à la vie quotidienne.


Chaptire 1 : Travail

Les réparations les plus courantes concernaient le remêchage, les recollages de bord et le montage des instruments, en particulier chevilles, touche, âme et chevalet. Au début nous avons décidé de concentrer nos efforts sur le service aux étudiants en leur accordant une priorité. Nous apprendrons par la suite que l’historiador désirait nos services aussi bien pour les professionnels que pour les étudiants. Il semble nécessaire de bien définir ce point pour mieux cadrer nos services. Nous avons géré le travail en acceptant des réparations que nous soyons sûr de réparer et si l’impératif du temps nous faisait douter de la réalisation nous en informions alors le musicien. L’inscription des dates aux quelles les musiciens venaient rechercher leurs instruments nous permettait d’avoir une vue d’ensemble sur les possibilités d’organisation. Lorsque nous étions complets en charge de réparations, les portiers du bâtiment régulaient l’accès à l’atelier, ceci nous permettant de concentrer nos efforts sur le travail.

Formation des apprentis

Tous les matins, une heure a été consacrée pour approfondir quelques points pertinents qui étaient en relation avec le travail du moment. Notamment : mécanique des forces du violon, accordage et montage. Il est inutile de rappeler que former quelqu’un nécessite beaucoup de temps et d’attention.


Bilan des connaissances des apprentis

Andres :
remêchage, garniture, poucette, évaluation des baguettes, plaque de tête, détablage, recollage de bords, redressage de touche et sillet, sont des points acquis.
Chevalet, âme, accordage des instruments et aiguisage sont à revoir

Lazaro :

Âme, redressage de touche, chevilles, sillet, détermination des mesures et références bibliographiques, recollage de bords, détablage et taillage de taquets sont des points acquis.
Chevalet, aiguisage et accordage sont à revoir.

Remarques générales : plus de rigueur pour l’aiguisage, ils sont très motivés quand on les implique dans un travail, mais il reste nécessaire de vérifier le travail effectué. Ils montraient une soif d’apprendre qui nous a marqué.

Chapitre 2 : aspects pratiques

Voici d’une manière succinctes quelques propositions en vrac.
- informer et éduquer les musiciens sur les soins à apporter à leurs instruments. Peut-être à travers les écoles de musique ?
- création d’un fichier client pour retracer les personnes bénéficiant des services de LSF
- gestion du stock : pouvoir avoir une liste à jour du stock laissé pour pouvoir le fournir au mieux. Par exemple : manque cruel de cordes dominant 4/4 et chevalets neufs
- sensibiliser les musiciens aux coûts des articles et services ou à ce que représente le travail fait.
- Définition d’un code d’éthique minimum : proposition d’une charte
1er priorité : état des crans du sillet et chevalet, hauteur des cordes à la touche. Très utile pour que les nouvelles cordes ne brisent pas. Ajustement de l’âme et tension à vérifier sur tous les instruments.
2eme priorité : chevalet, touche, chevilles, décollage de bords.
3eme priorité : retouche de vernis

Dans tous cas la jouabilité et la fonctionnalité restent des critères déterminants de notre activité.

Vie quotidienne

Nous avons découvert l’intérêt d’habiter plus proche du couvent, voici deux adresses intéressantes pour la location et le prix :

- Casa Colonial
Lamparilla No 261(bajos) e/Compostela y Habana
La Habana Vieja
Tel (537) 863 5641
e-mail :osleymendez@hotmail.com

-Casa Colonial Srs Ramon y Maritza
calle Luz No 115
e/San Ignacio e Inquisidor
La Habana Vieja
Tel (537) 862 3303
e-mail :maritzamirabal@yahoo.es


-la location de vélo est une formule idéale pour se déplacer
Réduction du per diem sur l’économie des transports et habitation
-restaurant d’état économique et sympathique :
Pekin 23ave et 12ave dans Vedado

Inventaire des appareils électriques

-1 meule à eau 220V
-1 frigo 220V
-1 perceuse Bosch à accumulateur, 1 chargeur, 1 batterie, 220V
-1 ponceuse à ruban Makita 220V
-1 chauffe biberon 220V
-3 lampes de bureau 110V
-diverses rallonges électriques 110V et 220V